Redéfinir le terme "gestion" dans gestion de projet


Le modèle de développement Agile pour les logiciels est apparu il y a une dizaine d'années. Cependant sa popularité comme méthode de développement pour les logiciels ne s'est développée que ces dernières années. Agile est une méthode de développement révolutionnaire : elle permet de livrer rapidement les projets, de répondre aux changements à tout moment, encourage les équipes de développeurs à s'auto-motiver et à s'autogérer. Sa flexibilité et son approche permettant de répondre aux besoins des clients a conquis les développeurs anxieux d'anticiper les changements du marché.

Devis développement informatique


Comparez 5 devis de professionnels pour vos projets de développements spécifiques

Les méthodes de développement Agile n'ont pas uniquement remis en cause les méthodes traditionnelles de gestion de projets, mais elles ont également remis en question la façon dont les organisations voient leurs processus en gestion de projet, et la responsabilité des chefs d'équipes, responsables de la livraison des projets qui ont un impact direct sur les résultats de la société. Si le noyau de la méthodologie Agile est l'autogestion et l'autonomie, quel rôle ont donc les chefs ?

Les sociétés de développement de projets ne peuvent pas utiliser la méthode Agile sans répondre à cette question. L'hypothèse que les équipes de développement Agile peuvent complètement s'autogérer est naturelle, mais pas totalement vraie. Le modèle de gestion de projet est différent pour Agile, mais il y a toujours un modèle de gestion provenant des besoins et non des habitudes.

L'autogestion et la médiation

Dans les rôles traditionnels de gestion de projets, les chefs planifient tous les détails nécessaires pour livrer le projet dans les temps et budgets et selon certaines spécifications. Dans plusieurs cas, cet effort demandant beaucoup de travail peut faire manquer des opportunités et retarder les résultats dans une industrie qui est constamment en train de changer pour répondre aux demandes des clients. En conséquence, plusieurs sociétés spécialisées en développement de logiciels ont ajusté leur façon d'exécuter les projets de développement en englobant la méthode Agile, qui place les développeurs et clients au centre du projet. A leur tour, les chefs de projets ont ajusté leurs rôles en acceptant que les équipes gèrent elles-mêmes leurs projets et en s'assurant que les objectifs soient atteints.

Le développement Agile a été classé comme une approche de développement de logiciel "poids léger" qui permet des changements rapides et une livraison rapide. Les variantes populaires de Agile comprennent Scrum, Crystal Clear et Extreme Programming. Toutes sont conçues pour avoir une approche itérative et qui inclut davantage tous les collaborateurs impliqués dans le développement des logiciels.

Contrairement à la méthode rigide Waterfall, les méthodologies Agile encouragent une démocratisation qui améliore la collaboration et une livraison plus rapide. Du fait de son fonctionnement, il y a un glissement de pouvoir des chefs de projets, qui traditionnellement menaient les projets du début à la fin, vers les équipes de développeurs qui conçoivent et construisent le produit. Chaque collaborateur devient propriétaire d'une partie du projet et est responsable de son succès.

Le plus grand défi à relever dans le cadre d'un environnement Agile est d'équilibrer la productivité de l'équipe projet en étant auto gérée et guidée par de médiateurs. La philosophie Agile affirme que "les projets sont construits grâce à des individus motivés à qui l'on doit faire confiance." Avec diverses ressources, personnalités et motivations, construire un environnement Agile demande d'autres compétences que parfois les chefs de projets ne possèdent pas. Plus que tout, Agile demande aux chefs de projets de ressentir ce qui motive leurs équipes. Souvent cela constitue une garantie que le travail soit fait au sein d'une structure hiérarchique horizontale. Les chefs de projets qui réussissent avec la méthode Agile savent gérer efficacement les personnes impliquées dans le projet plutôt que le processus.

Développement Agile : des projets par des personnes et pour des personnes

Dans les environnements Agile, lâcher les rênes et rendre l'équipe projet propriétaire a forcé les chefs de projets à repenser les positions au sein de leur société. Ils se demandent quelle est leur valeur ajoutée par rapport à des équipes auto gérées. Leur rôle est-il devenu obsolète ?

En fait, dans les environnements Agile, les chefs de projets sont encore plus stratégiques. Bien que des fonctions administratives telles que développer des plans et générer des rapports passent au second plan, le chef de projet est testé sur ses capacités à mener l'équipe vers un objectif commun sans utiliser la manière forte.

Donc, si les environnements Agile demandent une approche de gestion de projets centrée sur les personnes, comment les processus qui définissent le rôle d'un chef de projet sont-ils affectés ? Un exemple classique est celui du rôle imparti au "Scrum Master" défini par la méthodologie Agile Scrum. Les "Scrum Masters" s'assurent d'une part que les collaborateurs se concentrent sur les tâches et ils protègent les intérêts et la dynamique de l'équipe comme entité. Cette dualité de rôles requiert une stratégie de gestion de projet où les livrables ne sont pas séparés des responsables des tâches.

Au terme de cette analyse, bien que la méthodologie Agile suppose une structure plus souple dans ses pratiques de gestion de projets, cela permet aussi une meilleure distribution du pouvoir et des responsabilités qui peuvent renforcer les chances de réussite. De plus, cette approche holistique remet en cause l'efficacité de la responsabilité de tous les intervenants dans les méthodes traditionnelles.

Un plus grand cercle d'intervenants

La plus grande contribution que la méthode Agile puisse apporter aux méthodes traditionnelles, c'est que la réussite des projets vienne d'un travail d'équipe efficace. La méthode Agile promeut un environnement qui intègre tout le monde et où les responsabilités sont entre les mains de personnes qui participent au projet.

Le développement Agile amène la gestion des parties prenantes au niveau supérieur. Quand dans un environnement traditionnel de gestion de projet les parties prenantes sont plutôt les bénéficiaires du projet, dans celui d'Agile tous les membres du projet sont également impliqués dans l'exécution. Les environnements Agile transforment la gestion de projet en collaboration avec la création d'une équipe unifiée avec une vision démocratique.

Bien que dans un monde idéal cette dynamique produise de meilleurs résultats, dans le monde réel des distractions et frictions externes peuvent faire dérailler un projet. Au vu de ces éclaircissements, les parties prenantes doivent trouver un compromis entre les intervenants internes et externes et une excellente compréhension de leurs besoins et souhaits. Ceci est uniquement possible en implémentant une stratégie de collaboration de projet qui répond mieux aux goulots d'étranglement et perturbations tout en étant proactif sur les demandes des clients. La méthodologie Agile promeut une approche centrée sur les personnes qui reconnaît que la réussite des projets dépend de la capacité des chefs à échanger l'information pertinente pour prendre de meilleures décisions.

Auteur :
Neil Stolovitsky

Genius Inside
Logo Genius Inside

Devis développement spécifique
  Envoyer à des amis  |  
S'informer Comparer Décider
S'informer Comparer Décider
Powered by Prestataires.com
Powered by Prestataires.com